Découvrir 120 000 photos par hasard

Découvrir 120 000 photos par hasard

Découvrir 120 000 photos par hasard

En 2007, un jeune agent immobilier de Chicago, John Maloof, recherche des photos pour illustrer un livre historique sur son quartier. Il fréquente les ventes aux enchères et tente sa chance en achetant un lot de 30 000 négatifs sans description. Il y découvre alors une oeuvre photographique d’une rare qualité et magnifique.

John Maloof apprend presque en même temps le nom de la photographe (avant inconnue) et son décès. Au total, Vivian Maier aura photographié plus de 120 000 scènes de vie urbaine et portraits. Ses oeuvres sont diffusées à titre posthume et suivies par des dizaines de milliers de fans sur Internet, dans les médias et les musées.

1954 © Vivian Maier/Maloof Collection

1954 © Vivian Maier/Maloof Collection

J’aime beaucoup cette histoire. Elle nous montre que nous sommes tous sensibles à la beauté et à l’art. Nous aimons découvrir des créations uniques, des histoires bien racontées et des images rares. Il faut savoir aussi que Vivian Mayer a produit ces photos sans volonté de le vendre : elles les a gardées pour elles, et la plupart des photos n’ont même jamais été développées, par faute d’argent. Nous aimons voir, lire et écouter ce qui a été produit non pas directement pour nous faire acheter quelque chose, mais parce que cette création a du sens.

Comme stratège en communication marketing, c’est aussi ma mission de créer du contenu avec du sens pour les clients. Je le fais… différemment! J’écris leurs textes web, des articles de blogue, des slogans, des accroches publicitaires ou des idées de publications de médias sociaux. Je les interroge sur ce qu’ils font et je le rédige avec le plus de valeur possible. Je rédige pour que les lecteurs se plaisent à lire, et pour que les clients soient fiers des textes qui les représentent. Juste assez professionnel, juste assez naturel : la mesure change selon chaque client.

Collaborer avec des créatifs

Parce que j’apprécie beaucoup la photographie de Vivian Maier mais que je n’en produis pas, je consigne soigneusement les références de bons photographes pour les photos commerciales, corporatives, événementielles, culinaires et tout le reste. Je fais le suivi avec eux, je traduis les attentes des clients avec des moodboards (tableaux d’inspiration) et je coordonne les visuels pour les divers outils marketing. C’est pareil pour les illustrateurs, les animateurs vidéos, les traducteurs, etc. J’aide mes clients à choisir ce qu’ils feront produire, et je coordonne la production.

Choisir du contenu professionnel

Je ne critique pas la décision de nos clients de ne pas investir en création de contenu, car je respecte l’essentielle liberté de choix de chacun. J’aime voir, partager et créer du beau et du pertinent, et je recherche des clients avec qui partager cette passion. Quelle belle phrase que cette fournisseuse de services m’avait déjà dit à propos de son prix, ni le plus élevé ni le plus bas : «Je crois suffisamment en la qualité de mon service pour que ma clientèle ait naturellement envie de revenir». La beauté de contenus de qualité, qu’il s’agisse de textes, de photos, d’illustrations, de vidéos ou d’animation (motion design) séduit et fait revenir la clientèle, notamment sur votre site web. C’est un investissement dans la relation client : vous donnez déjà quelque chose à votre client sans qu’il l’ait spécifiquement demandé. Vous leur ouvrez la porte à débuter une relation client-entreprise.

Ce mois-ci, le film documentaire sur la vie de Vivian Maier sort aux États-Unis et dans quelques cinémas du Canada anglais. À défaut de pouvoir le voir, je vous envoie le lien de sa bande-annonce : http://www.vivianmaier.com/film-finding-vivian-maier/ . J’espère que ça vous plaira autant qu’à nous chez Collectiv, et pourquoi ne pas nous écrire si vous désirez discuter de notre intérêt commun pour du contenu qui a du sens?